Issue
Radium (Paris)
Volume 9, Number 6, Juin 1912
Page(s) 224 - 227
DOI https://doi.org/10.1051/radium:0191200906022400
Radium (Paris) 9, 224-227 (1912)
DOI: 10.1051/radium:0191200906022400

Émission de charges dans le vide

E. Henriot

École Normale supérieure. - Laboratoire de Physique


Résumé
Les résultats exposés dans ce travail amènent aux conclusions suivantes : 1° Deux éléments, le potassium et le rubidium, se distinguent nettement, par un rayonnement analogue à celui des corps radioactifs, des substances communes dont l'activité est douteuse ; 2° Le potassium possède un rayonnement β approximativement homogène et facilement déviable, d'une pénétration voisine des rayons β de l'uranium. Ce rayonnement est une propriété normale, atomique et spontanée; 3° Le rubidium émet également des rayons β plus lents, assez homogènes, possédant une absorption du même ordre que les rayons β du radium. Ce rayonnement se présente avec les mêmes caractères généraux que le précédent; 4° Le potassium, le rubidium et leurs sels émettent, spontanément dans le vide, des charges dont une notable partie au moins doit être attribuée aux rayons β ionisants. L'existence d'une émission de charges lentes n'a pu être mise en évidence.